Recherche : celesta

Résultat de la recherche :

Définition Larousse :

Instrument de musique à lames métalliques frappées par des marteaux actionnés par des touches formant clavier. (Il a la forme d'un petit piano droit.)

Informations trouvées sur Wikipedia :

Le célesta est un instrument de musique de la famille des percussions muni d'un clavier. Inventé en 1886 par Auguste Victor Mustel (1842-1919), c'est un hybride entre le glockenspiel et le piano, les marteaux actionnés par les touches du clavier frappant des lames métalliques.Il sert le plus souvent à donner de l'effet dans les pièces orchestrales, pour traduire une ambiance. Ses parties musicales sont souvent le doublage d'un thème joué à la flûte ou à la harpe, voire parfois une partie solo dans de redoutables traits d'orchestre. Il est également utilisé en musique de chambre, mais il n'existe que très peu de concertos écrits pour lui.Le son obtenu, pauvre en harmoniques, est d'une très grande pureté qui n'est pas sans rappeler les antiques boîtes à musique. Dans l'orchestre, c'est un des instruments les plus aigus, il monte jusqu'au contre ut du piccolo dans la douceur. Ses notes graves sont peu sonores et rappellent le timbre de la cloche (Ravel les emploie dans Laideronnette impératrice des pagodes de Ma Mère l'Oye). Dès le médium et jusqu'à l'aigu, le célesta est souvent utilisé pour des effets féeriques, merveilleux et célestes.Ernest Chausson a été l'un des tout premiers compositeurs à recourir à cet instrument (musique de scène pour La Tempête de Shakespeare). Tchaïkovski l'a utilisé dans la Danse de la Fée Dragée de son ballet Casse-Noisette et Béla Bartók dans sa Musique pour cordes, percussion et célesta. Le célesta tient... [En savoir plus...]