Votre musique sur mesure !

Recherche : bigophone

Résultat de la recherche :

Désolé, mais rien ne correspond à votre recherche sur Audionomie.com. Veuillez réessayer avec un autre mots-clé.

Définition Larousse :

Mirliton en zinc. Familier. Téléphone.

Informations trouvées sur Wikipedia :

Le bigophone ou bigotphone est un instrument de musique carnavalesque, d'aspect décoratif, très bruyant, populaire, bon marché et facile à fabriquer. Ce n'est que par extension qu'il désigne le téléphone (« bigo »).En octobre 2011, le coût de fabrication d'un bigophone artisanal est environ 4 euros dont l'achat d'un kazoo à 3 euros.Le bigophone est appelé ainsi du nom de son inventeur en 1881, le Français et Parisien Romain François Bigot[7] (né le 4 mai 1835 à Saint-Nicolas-de-Port, mort le 16 janvier 1903 à Paris 3e). Nom auquel est ajouté le suffixe grec -phone, voix[8].Le bigophone est aujourd'hui bien oublié par le grand public. Le mot lui-même n'évoquant souvent plus pour lui que le téléphone. On remarque que le son nasillard des voix dans les premiers téléphones rappelle le son des bigophones musicaux. Ce qui fait que le mot bigophone commence très tôt à être utilisé familièrement pour désigner le téléphone. Selon un ouvrage de Jean Damien Lesay paru en 2004, cette pratique remonte à l'année 1918[9]. Le bigophone d'origine étant aujourd'hui tombé en désuétude, le terme a fini par désigner pour la plupart des gens exclusivement le téléphone. Bigophoner signifiant téléphoner. Bigophonique prenant le sens de téléphonique. Le mot bigophone étant même contracté en bigo.Cette invention est liée au Carnaval de Paris. En effet, Romain François Bigot exerce comme profession la vente de cornets à bouquin sur les champs de ... [En savoir plus...]