Recherche : bec

Résultat de la recherche :

Définition Larousse :

Formation cornée, à bords généralement tranchants, recouvrant les deux mâchoires de certains vertébrés n'ayant pas de dents (oiseaux, tortues, têtards). Familier. Bouche de quelqu'un : Avoir la cigarette au bec. Familier. Au Canada, en Suisse, baiser. Partie effilée et recourbée d'un objet : Casser le bec de sa plume. Évasement conique du bord supérieur d'un récipient, guidant l'écoulement du liquide ; orifice tubulaire de même fonction dans une théière, une chevrette, etc. GéographiePointe de terre entre deux cours d'eau à leur confluent (le bec d'Ambès, le bec d'Allier). MarineExtrémité de la patte d'une ancre, d'un croc. MusiqueExtrémité effilée de certains instruments à air (flûte à bec, clarinette).Petite lamelle fixée sur un sautereau (clavecin, épinette, virginal) et qui pince les cordes. Physique, chimie, biologieAppareil de laboratoire produisant une flamme (bec à gaz) ou un courant d'air très chaud (bec électrique). PréhistoireOutil de pierre taillée présentant une partie pointue bien dégagée. (Paléolithique final et épipaléolithique du nord de l'Europe.) Travaux publicsPartie profilée amont ou aval d'un pile de pont. ZoologieOrgane préhenseur porté par la bouche de divers invertébrés, tel le bec-de-perroquet des mollusques céphalopodes.

Informations trouvées sur Wikipedia :

Un bec, au sens strict, est une structure anatomique externe qui permet la prise alimentaire et donc la nutrition chez les oiseaux. Mais il permet aussi la toilette de l'animal, la nutrition des jeunes, la chasse d'une proie, la manipulation d'objets, et peut aussi être un élément important pour la parade nuptiale.La rhamphothèque est le tégument corné du bec, recouvrant les deux mâchoires osseuses.Le bec est plus précisément un phanère, au même titre que les plumes et les écailles, qui sont donc des productions cornées du tégument. Il se développe sur les structures osseuses prémaxillaires, maxillaires et dentaires, à partir de l'épaississement d'un épithélium kératinisé. L'épiderme du bec des oiseaux se nomment également le rhinothèque. Il n'est généralement formé que d'une seule plaque osseuse par mandibule, sauf chef les Procellariidae, chez qui les narines s'ouvrent au niveau de plaques osseuses surnuméraires en forme de tube, situées sur le bec, ou chez le Macareux moine (Fratercula arctica), chez qui le bec se couvre de plaques surnuméraires vivement colorées lors de la saison de nidification (ces plaques tomberont par la suite)[1].Les narines s'ouvrent toujours à la base du bec, sauf chez les Apterygidae ou Kiwis, chez qui elles s'ouvrent à l'extrémité du bec.La partie supérieure du bec est la mandibule supérieure ou maxillaire voire simplement mandibule chez les rapaces par exemple, et la partie inférieure est la mandibule infé... [En savoir plus...]